Médicaments

Antidépresseurs


 

I. Généralités

Les antidépresseurs sont indiqués notamment dans l’épisode dépressif majeur dans le but de soulager les symptômes de la dépression.

 

Certains sont également utilisés pour les troubles anxieux, les troubles obsessionnels compulsifs, les troubles paniques ou encore la douleur chronique.

 

Les antidépresseurs agissent notamment sur les concentrations cérébrales des neurotransmetteurs comme la sérotonine ou la noradrénaline selon plusieurs principes :

  • Inhibition de leur recapture présynaptique
  • Rendre impossible leur dégradation
  • Action au niveau des récepteurs postsynaptiques

 

 

II. ISRS

Ce sont des inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine.

 

Citalopram (Séropram®), Escitalopram (Séroplex®), Fluoxétine (Prozac®), Fluvoxamine (Floxyfral®), Paroxétine (Déroxat®, Divarius®), Sertraline (Zoloft®)

 

Propriétés : psychostimulant, sédatif, anxiolytique

 

Indications

  • Syndrome dépressif
  • Trouble obsessionnel compulsif
  • Trouble panique et phobie sociale
  • Trouble anxieux généralisé
  • État de stress post-traumatique

 

Contre-indications : allongement de QT (Citalopram et Escitalopram), insuffisance rénale sévère (Citalopram)

 

Interactions médicamenteuses : Pimozide, Duloxétine, Agomélatine, Tramadol, IMAO sélectifs, Tamoxifène, Triptans

 

Effets indésirables

  • Levée de l’inhibition avec risque suicidaire
  • Gastralgies, nausées, vomissements, diarrhées
  • Allongement de QT pour le Citalopram et l’Escitalopram
  • Prise de poids
  • Perte d’appétit avec la Fluoxétine
  • Baisse de la libido, impuissance
  • Sueurs
  • Éruption cutanée
  • Hyponatrémie

 

 

III. IRSNa

Ce sont des inhibiteurs de la recapture de la sérotonine et de la noradrénaline.

 

Duloxétine (Cymbalta®), Venlafaxine (Effexor®), Milnacipran (Ixel®)

 

Indications

  • Syndrome dépressif
  • Trouble obsessionnel compulsif
  • Trouble panique et phobie sociale
  • Trouble anxieux généralisé
  • État de stress post-traumatique

 

Contre-indications : insuffisance hépatique, insuffisance rénale sévère (Duloxétine), HTA non contrôlée, maladie coronarienne sévère ou instable (Milnacipran)

 

Interactions médicamenteuses : IMAO non sélectifs, Fluvoxamine, Tamoxifène

 

Effets indésirables

  • Levée de l’inhibition avec risque suicidaire
  • Nausées, vomissements, diarrhées
  • Hépatite
  • Baisse de la libido, impuissance
  • Hyponatrémie
  • Hypertension artérielle, tachycardie

 

 

IV. Tricycliques (imipraminiques)

Ce sont des inhibiteurs de la recapture de la sérotonine, de la noradrénaline et de la dopamine

 

Amitriptyline (Laroxyl®, Elavil®), Amoxapine (Défanyl®), Clomipramine (Anafranil®), Dosulépine (Prothiaden®), Imipramine (Tofranil®), Maprotiline (Ludiomil®), Doxépine (Quitaxon®), Trimipramine (Surmontil®)

 

Propriétés : psychostimulant, sédatif, anxiolytique

 

Indications : syndrome dépressif, douleur chronique, troubles anxieux

 

Contre-indications : glaucome à angle fermé, adénome de la prostate, IDM récent, épilepsie

 

Interactions médicamenteuses : IMAO, Sultopride, inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine, alcool, Clonidine

 

Effets indésirables

  • Levée de l’inhibition avec risque suicidaire (en début de traitement)
  • Tremblements dose-dépendant
  • Troubles du rythme et de la conduction
  • Hypotension orthostatique
  • Baisse du seuil épileptique
  • Somnolence
  • Prise de poids
  • Effets anticholinergiques : sécheresse buccale, constipation, trouble de l’accommodation (flou visuel), rétention urinaire

 

 

V. IMAO

Ce sont des inhibiteurs de la monoamine oxydase (enzyme de la dégradation de la sérotonine, de la dopamine et de la noradrénaline).

 

IMAO non sélectif (A et B) : Iproniazide (Marsilid®)

IMAO sélectif A : Moclobémide (Moclamine®)

 

Propriétés : psychostimulant, sédatif

 

Indications : syndrome dépressif

 

Contre-indications : hypertension artérielle, insuffisance hépatique, phéochromocytome, états confusionnels aigus, alcoolisme chronique

 

Interactions alimentaires : aliments riches en tyramine (poussées hypertensives) : alcool, chocolat, fèves, ginseng, abats, banane, figue, fromage fermenté, avocat, viandes et poissons fumés ou séchés, saucisson, soja, soupes en sachets ou boites, levure de bière

 

Interactions médicamenteuses : Buproprion, Midodrine, sympathomimétiques, Tétrabénazine, Triptans, ISRS, IRSNa, Tramadol, Péthidine, Réserpine, ICOMT, Tianeptine

 

Effets indésirables

  • Levée de l’inhibition avec risque suicidaire
  • Épisode maniaque
  • Insomnie, excitation
  • Effets anticholinergiques : sécheresse buccale, constipation, trouble de l’accommodation (flou visuel), rétention urinaire
  • Hypotension orthostatique
  • Crise hypertensive
  • Vertiges, sueurs, céphalées

 

 

VI. Autres antidépresseurs

Ils ont des mécanismes variés.

 

Agomélatine (Valdoxan®), Miansérine (Athymil®), Mirtazapine (Norset®), Tianeptine (Stablon®)

 

Propriétés : psychostimulant, sédatif, antihistaminique

 

Indications : syndrome dépressif

 

Contre-indications : porphyrie, hypersensibilité ou antécédent d’agranulocytose due au produit

 

Interactions médicamenteuses : IMAO, inducteurs enzymatiques

 

Effets indésirables 

  • Levée de l’inhibition avec risque suicidaire
  • Nausées, vomissements, diarrhée, constipation
  • Hypotension orthostatique
  • Prise de poids
  • Somnolence
  • Anxiété
  • Épisode maniaque
  • Effets anticholinergiques : sécheresse buccale, constipation, trouble de l’accommodation (flou visuel), rétention urinaire
  • Diminution du seuil épileptogène
  • Agranulocytose

 

 

VII. Administration et surveillance

Administration

– Prendre le soir pour les antidépresseurs sédatifs et avant 16h pour les psychostimulants

– Arrêt du traitement progressif et accompagné

– 6 mois de traitement minimum 

– En association systématique avec un anxiolytique durant les 3 premières semaines du traitement afin de prévenir la levée de l’inhibition

 

Surveillance

– Levée d’inhibition (risque suicidaire) et le risque de virage maniaque les 15 premiers jours

– Amélioration de l’humeur au bout de 2-3 semaines

– Apparition des effets indésirables

 

 


Pour résumer ..

 

antidépresseurs


Télécharger la fiche en pdf           Quizz


Sources: Pathologies et thérapeutiques en soins infirmiers, Kim Quintero Y Perez, 2018, Elsevier Masson / Réussir toute la pharmacologie et thérapeutiques,  2019, Vuibert / Méga guide pharmaco infirmier, Laurent Chouchana, Nadine Dussaule, 2016, Elsevier Masson / Toute la pharmaco, Mathilde Dambrine, 2017, Vuibert / eurekasante.vidal.fr

 

Mis à jour le 02/08/2020