Médicaments

Hypnovel® (Midazolam)


 

I. Mécanisme d’action et propriétés

Hypnovel® (Midazolam) est une benzodiazépine.

 

Pharmacodynamie et effets

  • SNC : hypnotique, amnésie antérograde, anxiolytique, anticonvulsivant, diminution de la pression intracranienne, effet protecteur contre l’hypoxie, modification EEG (disparition rythme alpha et apparition rythme bêta)
  • Cardiovasculaires : relative stabilité hémodynamique (petite baisse de la TA), mais peut être mal toléré en cas d’hypovolémie
  • Respiratoires : dépression respiratoire concentration dépendante, apnée possible, altération de la réponse à l’hypoxie et à l’hypercapnie
  • Autres : action myorelaxante, diminution de la pression intraoculaire, réaction paradoxale possible (agitation, hallucinations, agressivité, idées délirantes), accoutumance en cas d’administration prolongée
  • Agoniste spécifique de certains récepteurs GABA, il réduit l’excitabilité du neurone post-synaptique

 

Pharmacocinétique 

  • Métabolisme hépatique (cytochrome P450) 
  • Élimination rénale 
  • Liaison aux protéines plasmatiques > 95%
  • Risque d’accumulation
  • Variabilité interindividuelle
  • Délai d’action : 2 minutes en IV, 15 minutes en IR, 30 minutes en IM
  • Durée d’action : 10 à 20 minutes pour la narcose, 1 à 2 heures pour la sédation
  • Passe la barrière foeto-placentaire

 

 

II. Présentation

Hypnovel® (Midazolam) dispose de plusieurs présentations sous forme d’ampoules :

  • 5mg/1ml soit 5mg/ml
  • 5mg/5ml soit 1mg/ml
  • 50mg/10ml soit 5mg/ml

 

 

III. Indications

Les indications sont : 

  • Sédation vigile
  • Anesthésie : prémédication avant l’induction de l’anesthésie, induction de l’anesthésie
  • Sédation en réanimation

 

 

IV. Contre-indications

Les contre-indications sont : 

  • Allergie aux benzodiazépines
  • Hypovolémie
  • Myasthénie, myopathies
  • Insuffisance respiratoire sévère
  • Insuffisance hépatique
  • Grossesse 1er trimestre (déconseillé)

 

 

V. Effets indésirables

Les effets indésirables sont :

  • Somnolence résiduelle et apnée obstructive
  • Amnésie
  • Hypotension
  • Effets paradoxaux : agitation, confusion, hallucinations chez les enfants et les personnes âgées
  • Dépresseur respiratoire à dose dépendante
  • Risque de dépendance

 

 

VI. Administration et surveillance

L’administration est possible en intraveineuse (bolus ou PSE), intramusculaire, intra-rectal, intranasal ou sublingual. Le solvant peut être du NaCl 0,9% ou du Glucose 5%.

 

Surveillance

  • Fréquence cardiaque, pression artérielle, fréquence respiratoire, SpO2
  • Conscience

 

Lorsqu’il est utilisé en sédation prolongée en réanimation, la survenue d’une dépendance est possible. 

Syndrome de sevrage

  • Un arrêt brutal du traitement peut s’accompagner de symptômes de sevrage
  • Symptômes : céphalées, diarrhée, myalgies, anxiété extrême, tension, agitation, confusion, irritabilité, troubles du sommeil, changements d’humeur, hallucinations et convulsions
  • Cas sévères : dépersonnalisation, engourdissements et picotements dans les extrémités, hypersensibilité à la lumière, au bruit et au contact physique
  • Recommandé de diminuer progressivement les doses

 

 

VII. Interactions médicamenteuses

Il existe de nombreuses interactions médicamenteuses :

  • Drogues dépressives du SNC : majoration des effets sédatifs
  • Morphiniques : dépression respiratoire prolongée
  • Diminution ou suppression de certains effets indésirables de la kétamine
  • Diminution des effets convulsivants du Gamma-OH®, des myoclonies dues à l’Hypnomidate® et de la toxicité des digitaliques
  • Potentialisation de l’activité de l’Hypnovel® par le lithium
  • Diminution de l’activité avec la Rifampicine, le Phénobarbital et l’absorption chronique d’alcool
  • Majoration de l’activité avec la Cimétidine et l’intoxication alcoolique aiguë
  • Antagonisme compétitif possible des benzodiazépines entre elles au niveau des sites récepteurs

 

 

VIII. Antidote

L’antidote est celui des benzodiazépines : Flumazénil (Anexate®).

Il agit comme antagoniste et neutralise les effets sédatifs des benzodiazépines.

 

 

IX. Posologie

Les posologies sont différentes selon les indications. Il y a réduction des doses chez l’insuffisant hépatique, l’insuffisant cardiaque et le sujet âgé.

 

Sédation 

  • Sédation vigile
    • <60 ans : dose initiale de 2-2,5 mg puis titration 1 mg
    • >60 ans ou mauvais état : dose initiale 0,5-1 mg puis titration 1 mg
    • 6 mois à 5 ans : 0,05 mg à 0,1 mg/kg
    • 6 à 12 mois : 0,025 à 0,05 mg/kg
  • Réanimation : 0,03 à 0,2 mg/kg/h IVSE

 

Anesthésie prémédication

  • Adulte 
    • 0,15 mg/kg per os 45 min avant l’induction
    • 0,10-0,15 mg/kg IM 30 min avant l’induction
    • 0,5-2mg IVD quelques min avant l’induction
  • Enfant
    • 0,20 mg/kg IM 30 min avant l’induction
    • 0,4 mg/kg IR 15 min avant l’induction
    • 0,2 mg/kg intranasal 7 min avant l’induction

Anesthésie induction 

  • 0,05 à 0,2 mg/kg

 

 


Pour résumer ..

 


Télécharger la fiche en pdf           Quizz          Calculs de dose


SourcesUrgences-serveur.fr / Pharmacologie en anesthésie réanimation à l’usage des IADE, Véronique Théveneau, Hakim Kechiche, 2017, Lamarre / 360 medics / Les produits de l’anesthésie, Xavier Sauvageon, Arnette / Urg Drogues, Philippe Ecalard, Arnette

 

Mis à jour le 10/05/2020